JA 30 – Quel agenda pour le gouvernement d’Abe Shinzō ? – Juillet 2013

Sommaire

– Editorial –

– Analyse de l’actualité :  QUEL AGENDA POUR LE GOUVERNEMENT D’ABE SHINZO ?-

L’alliance nippo-américaine à l’heure Abe : sommet et polémiques (Yann Favennec)
L’Abénomie, retour de la politique traditionnelle du PLD ou nouvelle sortie de crise ? (Adrienne Sala)

– Points de vue d’actualité –

Entretien avec HONDA Etsurō, « Les enjeux au cœur des Abenomics. Pour un scénario de renaissance économique commençant par un «  changement de régime  », Gaikō (Traduction de Sophie Buhnik, avec la relecture de Nicolas Morishita)
Entretien avec YACHI Shōtarō, « Au cœur de la stratégie diplomatique d’Abe. Conclure une alliance avec une Asie partageant des valeurs et une philosophie communes  », Gaikō (Traduction de Sophie Buhnik, avec la relecture de Nicolas Morishita)

 

Editorial

Comme les sondages l’annonçaient, le Parti libéral-démocrate est sorti largement vainqueur des élections sénatoriales du 21 juillet 2013. Cette victoire survient après que le Premier ministre Abe Shinzō a décoché en juin 2013 la « troisième flèche » très attendue d’un programme (les « abenomics ») qui entend remodeler l’économie du Japon et réinstaller durablement la croissance dans le pays : soit un plan de modernisation économique et de revitalisation du secteur privé par des commandes publiques et une libéralisation des secteurs innovants, ainsi que le soutien à une plus grande ouverture du pays à l’international. À l’aune du nombre de sièges gagnés par le PLD, il semble que les électeurs japonais ont plébiscité une politique associant la réaffirmation de la puissance économique japonaise à une rhétorique sensiblement plus nationaliste que celle des gouvernements précédents.

Pour autant, le gouvernement d’Abe sait que l’opinion japonaise et internationale craint à présent que le Premier ministre n’utilise ce pouvoir étendu non pas pour donner la priorité à la poursuite de son programme de réformes, mais au bénéfice de son projet de révision du caractère pacifiste de la Constitution de 1947, auquel de nombreux Japonais restent profondément attachés. Et comment concilier le souci du Premier ministre de se rapprocher des États-Unis, dans le cadre d’une alliance élargie soutenue par les pays d’Asie du Sud-est hostiles aux visées maritimes de la Chine, avec un appel à la révision de cette Constitution écrite lors de la période d’occupation du Japon par le commandement suprême des forces alliées ?

Editorial par Sophie Buhnik

Japan_Analysis_30

Photo © Thomas Johnson: https://flic.kr/p/T2eHNw



Citer ce billet
sulmipark (2013, 27 août). JA 30 – Quel agenda pour le gouvernement d’Abe Shinzō ? – Juillet 2013. Les carnets d’Asia Centre. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mj5a

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search