JA 28 – Retour ab ante ? Le Japon au lendemain des élections législatives du 16 décembre 2012 – Décembre 2012

Sommaire

– Editorial –

– Analyse de l’actualité : RETOUR AB ANTE ? LE JAPON AU LENDEMAIN DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DU 16 DÉCEMBRE 2012

Les conséquences de la politique sud-coréenne sur la politique du Japon (Yann Favennec)
Pourquoi les institutions japonaises ne favorisent-elles pas l’entrepreneuriat et les PME ? – Facteurs institutionnels et problèmes de compétitivité au niveau local et global (Adrienne Sala)

– Points de vue d’acutalité –

Makihara Izuru, « D’Ôsaka à la nation, à la recherche de capacités conceptuelles plus consistantes », Voice (traduction de César Castellvi)
Hosaka Masayasu, « Les erreurs de l’armée japonaise s’expliquent par son personnel », Chûô kôron (traduction de Sophie Buhnik)

Editorial

Le 16 décembre 2012 se sont tenues de nouvelles élections législatives au Japon, remportées par le Parti libéral-démocrate à une écrasante majorité. Ces résultats attendus représentent davantage une sanction à l’égard du Parti démocrate du Japon qui, placé face à l’héritage laissé par plusieurs décennies de gouvernement PLD et au contexte économique, écologique et international des années 2011 et 2012, n’a pas répondu aux attentes de ses électeurs, plutôt qu’une adhésion au retour annoncé au poste de Premier ministre d’Abe Shinzō, qui avait quitté cette haute fonction dans un contexte d’impopularité, en 2007.

Editorial par Sophie Buhnik

Japan_Analysis_28


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search